La taverne de frequences scanner


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Brèves de comptoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Minipinpon
Admin
avatar

Nombre de messages : 1089
Localisation : tente de tenir debout derrière le comptoir
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Brèves de comptoir   Sam 26 Mai - 21:35

petite relance.
.
Mr et Mme Talus ont 4 fils
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Jean, Jean, Jean et Jean
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
ce qui nous fait 4 jJean Talus Laughing Laughing Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-taverne.superforum.fr
Minipinpon
Admin
avatar

Nombre de messages : 1089
Localisation : tente de tenir debout derrière le comptoir
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Brèves de comptoir   Sam 26 Mai - 21:42

une autre :
Alors quel est le prénom de l'ange qui protège les rouquins ??










Réponse : Oliver (pronocé à l'américaine)















car l'ange Oliver protège les roux

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-taverne.superforum.fr
pistoche1
vissé au comptoir
avatar

Nombre de messages : 111
Localisation : au bar au début et dans le caniveau +tard
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Brèves de comptoir   Sam 26 Mai - 23:12

salut

Attention c'est subtil !


Vous savez sans doute que, dans des temps anciens, pour s'assurer que
quelqu'un était bien décédé, l'usage voulait qu'une personne en charge
de cette vérification morde violemment un des doigts de pied de la
victime (en général le gros orteil).

Si rien ne se passait, la personne était déclarée morte.
C'est donc de là que vient l'appellation de "croque-mort".
Cette fonction de croque-mort, qui était en fait une vraie charge
(comme les bourreaux) se transmettait de père en fils depuis la nuit des
temps.

Mais un jour, catastrophe : le dernier croque-mort, bien que père de
nombreux enfants, n'avait eu aucun garçon !
Après concertation, sa fille aînée reprit donc sa charge.

Mais une des premières victimes qu'elle eut à traiter était un jeune
homme décédé d'une maladie grave : blessé aux jambes, la gangrène l'avait
gagné et on lui avait coupé les 2 jambes jusqu'aux cuisses avant qu'il ne
meure des suites de l'opération.

Là, je suis certain que vous me voyez arriver avec mes gros sabots !
La jeune fille examina la situation et mordit donc avec précaution le
premier membre inférieur qu'elle put trouver.



Alors ?
Alors ???
Alors ????
Alors ?????
Alors ??????

Ce fut à cette époque, et très précisément dans ces circonstances,
qu'on passa de l'expression "croque-mort" à celle de : "pompe funèbre".

manu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pistoche1
vissé au comptoir
avatar

Nombre de messages : 111
Localisation : au bar au début et dans le caniveau +tard
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Brèves de comptoir   Sam 26 Mai - 23:14

re

Une augmentation !
Une secrétaire se fait interpeller par son patron, il lui demande :
- Mademoiselle, je vous propose une augmentation. Le principe est simple : je jette 500 EUR par terre et si vous les ramassez avant que je vous aie fait quoi que ce soit, ils sont pour vous.
La jeune femme demande à réfléchir afin d'en parler à son mari.
Une fois chez elle, elle explique la situation à son mari. Visiblement intéressé, il lui dit :
- Essayons ici pour voir et, si ça marche, tu te feras du pognon.
Alors il prend un billet de 500 euros, le jette par terre et, avant qu'il ait pu enlever sa ceinture, sa femme a ramassé le billet. Il recommence et cette fois-ci, il n'a même pas le temps d'ouvrir sa braguette. Il lui dit:
- C'est bon, t'acceptes ce que ton patron te propose, et on aura du pognon.
Le soir, il revient prendre sa femme et là, horreur ! Elle est toute décoiffée et marche comme un cow-boy. Affolé, le mari lui demande :
- Ben qu'est-ce qui t'arrive ?
Sa femme lui répond alors :
- Mon patron m'a appelée et il a jeté 500 EUR par terre.
- Et t'as pas réussi comme hier ?
- Tu crois que c'est facile avec des pièces de 10 centimes

manu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minipinpon
Admin
avatar

Nombre de messages : 1089
Localisation : tente de tenir debout derrière le comptoir
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Brèves de comptoir   Sam 26 Mai - 23:15


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-taverne.superforum.fr
pistoche1
vissé au comptoir
avatar

Nombre de messages : 111
Localisation : au bar au début et dans le caniveau +tard
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Brèves de comptoir   Sam 26 Mai - 23:15

suite
Un employé d'une grande entreprise prend le téléphone et dit :

" ALLO MA POULE ! LEVE TON JOLI PETIT CUL ET MONTE-MOI UN CAFE ET UN
CROISSANT,
ET PLUS VITE QUE CA MA BELLE !!!

De l'autre coté du téléphone une voix très masculine répond:

" ESPECE DE CON, TU T'ES TROMPE DE NUMERO. SAIS-TU A QUI TU PARLES ?!? AU
DIRECTEUR-GENERAL,
ESPECE D'IMBECILE!!"

Et l'autre lui dit :"ET TOI, CONNARD, TU SAIS A QUI TU PARLES ??? "

Le directeur rétorque :" NON "

Et l'employé répond : " OUF !!! ".......et il raccroche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pistoche1
vissé au comptoir
avatar

Nombre de messages : 111
Localisation : au bar au début et dans le caniveau +tard
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Brèves de comptoir   Sam 26 Mai - 23:16

re suite

Des maisons de grand standing ont été bâties dans un lotissement et les nouveaux occupants organisent un pique-nique pour faire connaissance.
Ali s'adresse à son voisin notaire:
- Ma mison elle vaut bicou pli chère qui la tienne!
- Mais qu'est-ce qui vous faire dire cela? L'architecte a été le même, le prix du terrain, le même: elles valent donc la même somme!
- Non chtidi, la mienne elle vaut plis qui la tienne parce que moi j'habite à côté d'un notaire, mais toi ti habites à côté d'un arabe!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
COLBERT
fait partie des meubles
avatar

Nombre de messages : 294
Localisation : En train de maintenir le patron dans la position verticale pour pas qu'il tombe derrière le comptoir
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Brèves de comptoir   Sam 26 Mai - 23:36

Salut à tous,


Quelle est la différence entre une femme et une tornade ?

















Aucune :



Quand elles arrivent, elles sont chaudes et humides et quand elles partent, c'est avec la voiture et la baraque




Amicalement

_________________
Colbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pistoche1
vissé au comptoir
avatar

Nombre de messages : 111
Localisation : au bar au début et dans le caniveau +tard
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Brèves de comptoir   Dim 17 Juin - 12:57

Décès au monastère

Mardi soir, pendant que l'Abbé Nédictine donnait les dernières grâces, l'Abbé Quille perdit l'équilibre dans l'escalier et tomba inanimé dans es bras du Père Iscope.

Les révérends perdaient ainsi leur seul soutien. Un seul restait joyeux : le Père Fide. Quant à l'Abbé Tise, il n'y comprenait rien. Il aurait bien voulu que le Saint Plet l'aide à comprendre ce qui s'était passé mais rien n'y fit.

Après l'accident de l'Abbé Quille, on alla chercher le Père Manganate et le Père Itoine, les deux médecins de l'abbaye. Ils pensaient ranimer le malheureux mais leurs efforts furent vains et celui-ci décéda peu après.

Le lendemain fut donc célébré son enterrement. Chacun fut appelé à l'abbaye par les célèbres cloches du Père Sonnage. La messe fut dite sur une musique de l'Abbé Thoven. Le Père Ocquet fut chargé du sermon et comme il n'y avait pas de chaise, il monta sur les épaules du Père Choir.

A la fin de l'homélie, le Père Cepteur fit la quête et remit les dons ainsi recueillis à l'Abbé Hainepé.

Après la messe, une grande discussion s'engagea pour le transport de la bière : l'Abbé Canne et l'Abbé Trave voulaient passer par les champs. Le Père Clus s'y opposa. L'Abbé Casse en fut enchanté. Le Père San avec sa tête de turc ne voulait rien entendre. Le Père Vers et le Père Nicieux semaient le doute dans les esprits.

Finalement le Père Emptoir décida que, comme à l'accoutumée, l'Abbé Taillière serait chargé du transport du corps du défunt.

Devant la tombe creusée par le Père Forateur et en l'absence du Père Missionnaire, l'Abbé Nédiction donna l'absolution. Le Père Venche et l'Abbé Gonia avaient joliment fleuri la tombe. Celle-ci fut recouverte d'une belle pierre tombale préparée par l'Abbé Tonneuse.

Sur le chemin du retour, le spectacle fut déchirant. Le Père Pendiculaire était plié en deux de douleur et de chagrin. L'Abbé Vitré était lui aussi plein de larmes. La Mère Cédès, invitée pour l'occasion, fermait la marche en compagnie du Père Igord.

A l'arrivée, le Père Sil et l'Abbé Chamelle préparèrent le repas tout en consultant les livres culinaires du Saint Doux. Le Père Nod et le Père Collateur servirent à boire et chacun put se remettre de ses émotions.

Signé : L'Abbé BICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pistoche1
vissé au comptoir
avatar

Nombre de messages : 111
Localisation : au bar au début et dans le caniveau +tard
Date d'inscription : 16/10/2005

MessageSujet: Re: Brèves de comptoir   Dim 17 Juin - 13:00

Au centre du FBI, après avoir fait des centaines d'heures de présélection, l'heure du test final est en vue.
Il reste trois candidats potentiels pour la place d'agent secret du FBI.
Les deux hommes et la femme entrent alors dans les locaux.
Le premier homme arrive dans une petite salle.
Il voit alors sa femme bâillonnée.
On lui donne un pistolet et on lui dit de tirer sur sa femme.
Le pauvre refuse, fond en larmes... Il est alors renvoyé et n'a plus aucun espoir de faire partie du FBI.
Le second homme entre dans la pièce et... Même scénario : sa femme est bâillonnée sur une chaise. Il fond lui aussi en larme et est éliminé.
Lorsque c'est le tour de la femme, elle voit son mari bâillonné sur une chaise.
On lui donne alors un pistolet et on lui dit de tuer son mari.
Les inspecteurs du FBI à côté entendent alors 6 coups de feu et des hurlements.
On entend des vrombissements insensés.
La femme ressort alors de la chambre en disant :
-Vous êtes cons! Vous avez mis des balles à blanc ! À cause de vous j'ai dû l'assommer avec la crosse et l'achever à coups de chaise !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brèves de comptoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brèves de comptoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Quelques brèves... de comptoir !
» Brèves de comptoir
» Brèves de comptoir
» Brèves de comptoir
» Les brèves de comptoir, Rossi avec le HRC ? Guintoli viré !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La taverne de frequences scanner :: Le comptoir-
Sauter vers: